Une équipe pluridisciplinaire
à votre service

Nous favorisons depuis notre création l’ouverture à la diversité des compétences et des profils, afin d’entendre et de valoriser au quotidien chaque point de vue pour donner plus de sens à vos investissements .

Ziad

Atmane
Service Gestion
Turgot Life
Service Clients
Turgot Wealth
Lire le portrait

Précision et rigueur. « Mon travail demande beaucoup de concentration », reconnaît Ziad Atmane avec un sourire discret. Ses fonctions chez Turgot Life (service gestion) et Turgot Wealth (service client) nécessitent de se montrer efficace et minutieux. « Nous devons faire preuve de réactivité avec nos CGP partenaires. »

Chez Turgot Life, Ziad commercialise auprès des CGP une gamme de contrats 100 % digitalisée à partir des expertises de Turgot Asset Management. Assurance vie, contrat de capitalisation, capitalisation entreprise, PEA Capi & PER… « Il faut être disponible à tout moment », précise-t-il.

Un « bon relationnel » reste toutefois la clé de voûte du système. « Nous ne nous adressons pas à la clientèle des épargnants particuliers. Mais ce n’est pas rare que le client final nous appelle parce qu’il n’arrive pas joindre son conseiller », explique Ziad. Il faut alors le rassurer et le rediriger vers son conseiller. 

Au téléphone, Ziad veille à conserver une voix calme et cordiale. « Les clients finaux investissent parfois les économies de toute une vie. Il est bien légitime qu’ils soient exigeants au bout du fil ! C’est à nous de correctement les aiguiller, c’est ici notre marque de fabrique», explique-t-il avec un brin de philosophie.

Ziad Atmane a rejoint Turgot Capital en 2018. « Je venais de terminer mes études à Paris, c’était mon premier poste important. Je n’étais pas spécialisé en assurance vie, mais j’y ai vu l’opportunité d’apprendre un métier. Chez Turgot, j’ai rencontré des gens qui m’ont donné ma chance... et je l’ai saisie ! », raconte-il.

Ziad Atmane est diplômé de deux Master 2 en management (« Pratiques et politiques de l’exportation » et « Ethique et Organisations »), respectivement obtenus en 2016 et 2017 à l’université Paris V Descartes ; auparavant, il avait validé en 2015 un Master 1 en économie-gestion (mention « économie managériale et industrielle ») à l’université Paris II Panthéon Assas.

Mikhaël

Azancot
Gérant Immobilier
Transaction Manager
Turgot Asset Management
Lire le portrait

« Dans une transaction équilibrée et honnête, aucune partie ne se sent lésée. » Derrière un regard qui pétille, Mikhaël Azancot a les pieds sur terre. Pour lui, objectivité et culture du résultat sont deux qualités essentielles. « J’essaie toujours de voir la finalité avant l’objectif à court terme », assure-il avec un sourire franc.

En novembre 2019, Mikhaël rejoint Turgot Asset Management pour développer la SCI Viagénérations. « C’était important pour moi d’évoluer au sein d’une équipe de gestion à taille humaine. » Mikhaël y occupe les fonctions de Gérant Immobilier et Transaction Manager, un poste de négociateur qui nécessite fermeté et diplomatie.

Dès le départ, c’est un tournant professionnel. « Quand je suis arrivé, je n’avais que 3 ans d’expérience dans le viager. C’est peu, à l’échelle de 13 ans de carrière ! Mais je l’ai vu comme un challenge à relever », reconnaît-il avec modestie. 

Dans son activité, la place de l’humain relève de l’évidence. « C’est lié à la nature de nos investissements. Nous achetons en viager des biens occupés par des seniors, et nous garantissons ainsi leur maintien à domicile », rappelle Mikhaël. L’écoute et l’empathie constituent des valeurs cardinales dans sa relation avec nos bénéficiaires.

Mikhaël pratique la même approche avec les partenaires sourceurs de la SCI Viagénérations. « Viagéristes, notaires, CGP et experts en valorisation… Sans eux, nous ne pourrions pas travailler ! » Lui-même expert immobilier en valeur vénale depuis 2016, Mikhaël met un point d’honneur à « se montrer carré dans sa gestion ». 

Son objectif consiste désormais à « accompagner le formidable développement de la SCI Viagénérations, qui a déjà atteint sa vitesse de croisière ». Mikhaël Azancot est diplômé d’un Master 2 en Commerce international et marketing export (2005), obtenu à l’Institut des Etudes Européennes (IEE).

Yassine

Barouki
Ingénieur Quantitatif
Assistant Gérant
Turgot Asset Management
Lire le portrait

L’uniformité fait craindre l’ennui. Aucun risque pour Yassine Barouki. En octobre 2019, il devient ingénieur quantitatif et assistant gérant au terme d’un stage de six mois chez Turgot Asset Management. « Je connaissais déjà le fonctionnement de l’entreprise. Pour un premier poste junior, je ne pouvais pas rêver mieux ! »

En multigestion, Yassine trouve de quoi nourrir sa curiosité professionnelle. « Je suis en contact permanent avec des gérants de fonds. Avant d’investir dans un de leurs produits, je mène un travail rigoureux d’analyse et de suivi. C’est important de poser les bonnes questions. J’essaie d’aller à la pêche aux informations, sans à priori ».

Immobilier, gestion obligataire ou gestion actions... Chez Turgot AM, la variété des missions l’empêche de tomber dans la routine. « J’ai besoin d’être stimulé, d’apprendre en continu : c’est tout l’intérêt de mon poste », explique ce passionné de voyages. De cette façon, Yassine renouvelle en permanence sa carte mentale.

Fin observateur, il privilégie l’efficacité et la discrétion dans l’open space. « Je suis quelqu’un de calme et mesuré, c’est vrai, mais je suis surtout quelqu’un qui agit », assure Yassine. Cette méthode lui permet de rester réactif et polyvalent au sein des équipes de Turgot AM, dans un environnement à taille humaine.

En 2020, la crise sanitaire accélère le développement des outils numériques. Paradoxalement, ce contexte renforce l’importance des échanges directs. De quoi nourrir chez Yassine une appétence pour le travail collaboratif. « Je me rends disponible pour mes collègues. C’est aussi une autre manière d’apprendre. »

Yassine Barouki est diplômé d’un Master en Finance, obtenu en 2017 à l’IAE Lyon. Il est également titulaire d’un Master 1 « Ingénierie de la Finance de Marché » (2018) et d’un Master 2 « Gestion des Risques et des Actifs » (2019), respectivement obtenus à l’Université de Lorraine et à l’Université Paris-Saclay.


Stephan

Besnainou
Responsable Relations Partenaires Nord Est & Paris IDF
Turgot Capital
Lire le portrait

« Persévérance », c’est le premier mot qui vient aux lèvres de Stephan pour définir son approche du métier. Quand il rejoint l’équipe développement de Turgot Capital en septembre 2020, Stephan fait face sur le terrain aux conséquences de la crise sanitaire du coronavirus. Pas de quoi l’effrayer pour autant ! 

En 2020, les conseillers en gestion de patrimoine (CGP) ont pris l’habitude de travailler en visioconférence. La digitalisation leur permet de se protéger du Covid et de gagner un temps précieux. Pour Stephan, cela ne doit pas être une excuse pour disparaître derrière un écran. « Je préfère le contact humain », résume-t-il.

Un bon contact avec la clientèle CGP, c’est incontestablement son atout. De 2014 à 2019, Stephan exerce lui-même cette profession chez l’assureur Allianz. C’est pour lui l’occasion de développer son réseau professionnel et d’acquérir une réelle connaissance des besoins des CGP et de leurs clients. 

Après un an et demi chez Manymore en tant que Business Developper, Stephan dispose aujourd’hui d’une connaissance pointue des solutions d’agrégation et des outils de gestion de la relation client (CRM) destinés aux sociétés de gestion et aux compagnies d’assurance. Mais cette maîtrise technique ne saurait effacer l’humain.

Chez Turgot Capital, Stephan Besnainou revient à ses premières amours : la relation directe avec les CGP. « J’aime bien les gens », résume-t-il avec un sourire. 

Stephan Besnainou est diplômé de l’Université Paris Dauphine (promotion 2011) en mathématiques appliquées finance.

Charles-François

Bonnet
Président
Turgot Asset Management
Président
Turgot Wealth
Lire le portrait

Ce qui frappe la première fois que l’on rencontre Charles-François c’est sa maîtrise, son calme. Mais derrière une image placide, se cache une détermination implacable.

Au milieu des années 90, avec un BTS en poche, Charles-François sera un pionnier du web en France et participera à l’aventure de la « nouvelle économie ». Créateur, il va développer un des premiers « services provider » avec Internet plus. Ensuite, il y aura Imaginet (web agency) qui proposera les premiers sites dynamiques. Le succès est au rendez-vous. Entrepreneur, Charles-François, conforté par ses premiers succès, crée Tableau de Bord, une société qui propose des services d’accompagnement pour les sites web : mesure d’audience, référencement, … Là encore, c’est un succès auprès des annonceurs. Les idées sont là, il faut trouver le financement. Charles-François va commencer à démarcher les investisseurs.

Chemin faisant, l’informaticien va devenir directeur financier. Les levées de fonds se succèdent, les structures se transforment. Nous sommes en 2000 au plus fort de l’engouement sur les valeurs technologiques. Charles-François revendra sa technologie à Colt Telecom. Il sort de l’internet en 2001. Fin de partie.

C’est ainsi qu’à partir de 2001, Charles-François est obligé de s’intéresser à la gestion de son propre patrimoine. Le « serial entrepreneur » se passionne pour le sujet et crée alors une structure spécialisée dans l’optimisation fiscale, qui dans la foulée, développera le spectre de ses activités sur les placements et l’assurance vie.

En 2007, la collecte est significative. L’idée d’avoir son propre fonds sur mesure commence à germer. Et puis, pourquoi ne pas créer sa propre société de gestion ? L’idée fait son chemin. L’équipe de gestion sera sous la responsabilité de Waldemar Brun-Theremin, Charles-François s’occupera des relations avec les investisseurs.

En novembre 2008, l’AMF délivre l’agrément, Turgot Asset Management est née.

Aujourd’hui, Turgot Am propose aux conseillers en gestion de fortune une gamme de fonds purs investis sur le principaux marchés (actions, obligations et immobilier. Maîtrisant parfaitement son sujet, Charles-François voit les encours de Turgot AM croître chaque année. On ne peut être vraiment prudent, ni vraiment juste, ni vraiment fort, si l’on ne possède pas aussi la vertu de tempérance.

Waldemar

Brun-Theremin
Directeur Général
Directeur des Gestions
Turgot Asset Management
Co-Gérant Associé
Turgot Capital
Lire le portrait

Wademar Brun-Theremin est le directeur général de Turgot Asset Management et directeur des gestions.

A l’origine du projet, Charles-François Bonnet et Waldemar Brun-Theremin créent Turgot en 2008 avec l’intention de développer une gestion personnalisée pour les clients des conseillers en gestion de patrimoine.

Waldemar appartient à la nouvelle génération de gérants, formés aux meilleures écoles et qui ont su apprendre très vite auprès de leurs aînés. En 2000, avec son diplôme de l’EDHEC, il devient gérant chez Asiagest. L’Asie sera le terrain d’expérimentation et d’apprentissage de son métier de gérant. Amoureux des livres, Waldemar va s’imprégner de la culture asiatique, fera de nombreux voyages au Japon tout en devenant un spécialiste de la zone économique.

C’est ainsi qu’en 2003, il rejoint Neuflize Asset Management pour gérer un fonds sur les valeurs japonaises.

En 2007, Waldemar poursuit dans la gestion de valeurs asiatiques à la Financière Atlas (Sal. Oppenheim). C’est là qu’il va créer son premier fonds de multigestion.

En 2008, il y a la rencontre avec Charles-François. De cette rencontre va germer l’idée de créer leur propre société de gestion. Projet ambitieux pour ces trentenaires, un peu fou en cette année de crise financière. Mais, Waldemar ayant géré pendant pratiquement 10 ans, des fonds dans une économie en déflation, son expérience sera précieuse pour concrétiser le projet. Les débuts sont difficiles. Les fonds sont récents. Le développement devient la priorité. Le gestionnaire devient commercial. De ces échanges avec les conseillers indépendants se confirme l’idée de développer une gestion sur mesure pour leurs clients.

Au printemps 2011, les premiers fonds de multigestion sont lancés et la collecte est au rendez-vous. Waldemar va à présent pouvoir s'attacher à bien s'entourer pour développer la gamme de produits.

Olivier

Chabrier
Responsable Relations Investisseurs Institutionnels
Turgot Asset Management
Lire le portrait

« J’ai besoin de ressentir un certain affect pour ce que je vends. C’est essentiel pour nouer une relation commerciale de confiance ». Dans les yeux d’Olivier Chabrier, nous pouvons sentir toute sa ténacité. Doté d’un grand sens de l’écoute, ce motard chevronné consacre l’essentiel de son temps de travail à rencontrer ses clients.

« Je prends toujours les devants en informant le client. Pour moi, c’est une forme de respect, et la meilleure façon de pérenniser la relation ». En 24 ans d’expérience dans l’asset management, Olivier a développé un large portefeuille client — « J’en connais certains depuis plus de 15 ans ! » — ainsi qu’une certaine vision du métier.

« C’est important de proposer un produit avec du sens », explique-t-il. En mars 2019, c’est dans cet état d’esprit qu’il envoie une candidature spontanée à la société Turgot Asset Management. « J’avais entendu parler de leur SCI ViaGénérations, qui propose une solution de maintien à domicile des seniors », indique-t-il.

La rencontre avec les associés de Turgot achève de le convaincre. « J’ai été séduit par le projet global. Par rapport aux fonds de taux classiques que je vendais avant, ViaGénérations est un produit financier qui sert vraiment à quelque chose ». Olivier Chabrier développe désormais le segment de la clientèle institutionnelle pour la SCI.

Quand il « ouvre des portes pour les gérants », Olivier les préfère durables. La crise sanitaire de 2020 a servi d’accélérateur pour l’intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). « Je suis très content de voir que la notion s’est bien installée dans la tête des investisseurs », conclut-il.

Certifié AMF (2012), Olivier Chabrier est titulaire d’une Maîtrise en gestion des entreprises (1995) obtenue à l’Université Paris II Panthéon-Assas.

Yann

Cordier
Directeur Général Délégué
Gérant Absolut Return
Turgot Asset Management
Lire le portrait

Certaines opportunités ont le don d’apparaître dans des lieux inattendus. Pour Yann Cordier, c’était en 2019 à l’heure de la sortie des classes. « J’ai rencontré Waldemar Brun-Theremin, Directeur général de Turgot Asset Management, par hasard. Il se trouve que nos enfants étaient scolarisés ensemble », se souvient Yann.

Entre 2006 et 2019, Yann est en poste chez un gestionnaire d'actifs international. A ce moment de sa carrière, il souhaite développer un fonds multi-actifs. Un projet difficile à concrétiser dans un gros groupe. « Je me heurtais sans cesse à un mur bureaucratique. Je me suis donc mis en quête d’une société plus pro-business ».

Quand il rencontre les trois associés de Turgot Capital, Yann comprend qu’il a frappé à la bonne porte. « J’ai découvert des professionnels expérimentés, à la fois très différents et complémentaires, mais surtout ouverts à l’innovation. Ils ont cette mentalité d’entrepreneurs, qui les pousse à te donner ta chance », explique-t-il.

Turgot Capital est une entreprise à taille humaine, « très orientée clients », avec des circuits de décision courts. Yann apprécie ce « bouillonnement d’idées » qui favorise « des réunions fructueuses, avec un véritable brain storming et un feedback systématique ». Dans ce contexte favorable, il développe Turgot Absolute Return.

« Ce fonds de performance absolue, c’est un peu mon bébé ! » reconnaît-il. Yann occupe désormais les fonctions de Directeur Général Délégué et Gérant Absolute Return chez Turgot Asset Management. Enthousiaste et persévérant, il souhaite continuer à faire grossir le fonds... et à terme, développer la gamme Absolute Return.

Yann Cordier est diplômé de Sciences-Po Paris en « Economie et Finance » (1995). Titulaire d’un MBA en « Finance, Business & Management, Marketing », obtenu à l’Essec (1997), il valide un Master of Financial Technical Analysis (MFTA) auprès de l’International Federation of Technical Analysts (IFTA) en 2005.

Thibault

Corvaisier
Directeur de la Gestion Immobilière
Turgot Asset Management
Lire le portrait

Chez Thibault Corvaisier, le sourire monte toujours jusqu’aux yeux. « Sans l’humain, c’est impossible de réussir dans ce métier », explique-t-il d’une voix douce et posée. Avec 20 ans d’expérience en banque d’investissement, il revendique une « approche client plutôt qu’une approche produit ». Tout repose sur la confiance et l’empathie.

Ces valeurs, Thibault les partage avec l’équipe de Turgot Asset Management. « J’ai rencontré les trois associés de Turgot Capital, trois vrais entrepreneurs, dont je partage les ambitions et la façon de travailler », explique-t-il. En novembre 2019, Thibault prend la Direction de la Gestion immobilière pour développer la SCI Viagénérations. 

L’occasion de combiner ses compétences techniques de structuration avec sa connaissance du marché immobilier… Sans perdre de vue l’essentiel. « Quand vous vendez un produit financier qui bénéficie aux seniors, il faut se souvenir de l’importance de l’écoute ». Après l’amorçage en 2017, la SCI est en pleine phase d’accélération.

Pédagogue chevronné, Thibault met ses qualités de vulgarisateur au service de cet outil de maintien à domicile pour les seniors. Cet intérêt pour le viager lui est venu très tôt. Formé auprès de Dominique Charrier — qu'il surnomme le « pape du viager » — Thibault a compris très vite tout l’intérêt de ce dispositif pour financer la dépendance.

Sur le moyen-long terme, Thibault voit dans la SCI Viagénérations un moyen de « donner du sens à l’épargne ». Toute son énergie, il la consacre désormais à « transmettre la dynamique du fonds, en décodant ses aspects techniques et son positionnement ». Pour lui, « c’est un bon deal quand tout le monde s’y retrouve ».

Certifié AMF, Thibault Corvaisier est titulaire d’une maîtrise en économie et en anglais obtenue à l’université Paris X Nanterre (1994). Il est également diplômé de l’EM Lyon Business School (1996).

Yann

Denis
Directeur Etudes & Développement Informatiques
Turgot Capital
Lire le portrait

De la rigueur avant toute chose. Chez Yann Denis, le professionnalisme et l’efficacité sont des vertus cardinales. « Je suis très exigeant sur la qualité de mon travail. Les outils que je développe doivent répondre aux besoins de mes collaborateurs. Si je réussis à leur faciliter le quotidien, j’ai gagné ma journée ! », déclare-t-il.

Loin du cliché de l’informaticien solitaire, Yann valorise beaucoup le contact humain direct. « Développer un outil, d’une certaine façon c’est apprendre un autre métier. Pour comprendre le besoin de l’utilisateur, je dois me mettre à sa place ». C’est pour cette raison qu’il a rejoint Turgot Capital, un groupe à taille humaine.

En octobre 2020, Yann prend ses fonctions de Directeur Etudes & Développement Informatiques. Son but, optimiser la partie IT des activités de Turgot Capital afin d’assurer sa compétitivité. « La technologie doit suivre le rythme de croissance d’une entreprise. Je tiens à ce qu’elle fasse la fierté de Turgot », précise Yann.

Cet engagement prend racine dans une collaboration de longue date. « J’ai rencontré Jean-Baptiste Lacoste, Co-Gérant Associé de Turgot Capital, il y a 5 ans pour le projet Leemo », se souvient Yann. Ce moteur de recherche transactionnel — racheté par Foncia en 2017 — s’adresse aux professionnels de l’immobilier neuf.

Après cette première expérience réussie, Yann revient avec confiance chez Turgot. « C’est une équipe chaleureuse et attachée aux valeurs humaines, dans laquelle je me sens intégré. Je m’épanouis dans cette ambiance de travail. Par ailleurs, j’ai trois enfants, et je tiens à préserver l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle », dit-il.

Yann Denis est titulaire d’un DUT en informatique, obtenu en 2007 à l’IUT d’Orsay.

Pascal

Fernandez
Responsable Relations Partenaires Sud Ouest
Turgot Capital
Lire le portrait

Apprendre et comprendre. Depuis avril 2019, Pascal Fernandez travaille en tant que Responsable des Relations Partenaires Sud Ouest chez Turgot Capital. « J’aime faire parler les conseillers en gestion de patrimoine (CGP) pour comprendre comment ils fonctionnent », nous explique ce Bordelais très attaché à sa région.

Pascal s’exprime d’une voix chaleureuse, avec un léger accent du sud-ouest. Aucun doute, ce passionné de guitare flamenca — président de l’association El Rincon Andaluz depuis 2004 — a le sens du contact. « Pour moi, les CGP sont des partenaires plutôt que des clients. Cela suppose du respect et de la confiance ».

Cette approche du métier, Pascal la tire de plusieurs décennies d’expérience. « La transmission fait partie de moi. Après tout, j’ai été professeur ! » Dès 2000, il exerce en tant qu’enseignant formateur (Stratégie et Marketing stratégique) à Bordeaux — notamment à l’Université Montesquieu, l’ESG, la Kedge Business School et à l’IAE.

De 1998 à 2010, Pascal dirige son propre cabinet de CGP. En 2017, il se rapproche du groupe Turgot. « Mais mon amitié avec Jean-Baptiste Lacoste, Associé-Gérant de Turgot Capital, est beaucoup plus ancienne », précise-t-il. Jusqu’en 2018, Pascal travaille en tant que consultant indépendant pour Fiducée Gestion Privée.

La richesse de son parcours a fait naître chez Pascal une curiosité insatiable, doublée d’un solide sens de l’observation. « J’aime mon travail. Grâce à lui, je continue d’apprendre sur une grande variété de sujets — par exemple, sur le fonctionnement des marchés financiers et le travail des asset managers », raconte-il.

Pascal Fernandez est titulaire d’un Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées (DESS) « Administration des entreprises » et d’un Master « Gestion du Patrimoine Privé », respectivement délivrés en 1995 et en 2006 par l’Université Bordeaux IV.

Jean-Baptiste

Lacoste
Co-Gérant Associé
Turgot Capital
Président
Turgot Life
Lire le portrait

Geoffroy

Landoeuer
Responsable de la Multigestion
Gérant Obligataire
Turgot Asset Management
Lire le portrait

S’il se montre peu bavard, c’est qu’il préfère écouter ! Geoffroy Landoeuer a le regard direct, et l’habitude d’aller droit au but. « Quand je suis arrivé chez Turgot Asset Management en 2013, j’ai reçu carte blanche pour développer un projet de fonds obligataire flexible. Depuis 2014, je m’occupe également de la multigestion ».

Geoffroy a commencé sa carrière comme assistant gérant d'un fonds de fonds sectoriel et de fonds diversifiés investis en actions et obligations chez Cardif Asset Management (aujourd'hui BNPP AM) où il a passé deux ans. Il a ensuite travaillé sept ans chez Oddo BHF comme gérant obligataire où il a géré jusqu'à 1,5Mds d'euros au travers de fonds crédit, aggregates et souverains pour différents types d'investisseurs.

Assez longtemps pour développer son expertise en gestion active — « j’ai un bon sens de l’analyse» — et pour mûrir sa préférence envers les structures à taille humaine. « Dans une petite équipe, les faux-semblants n’ont pas leur place », assure-t-il. 

Tenace et exigeant, Geoffroy tient à la qualité de la relation client. « Chez Turgot AM, les gérants de portefeuilles sont très accessibles. Nos clients sont nos partenaires, à nous de trouver la bonne synergie ». Cette approche demande un suivi minutieux, afin « d’adapter l’offre au besoin réel, tout en identifiant les besoins non formulés ».

Ce rapport de proximité nécessite transparence et pédagogie. « Nous ne sommes pas dans un simple rapport de fournisseur à client. Dans nos échanges, nous veillons à ne jamais fermer la porte à la discussion, à rester disponibles. C’est notre rôle de conseil de toujours accompagner l’investisseur », insiste Geoffroy.

Patient et pragmatique, Geoffroy sait « qu’il faut du temps pour que de bons produits rencontrent leur succès commercial ». En tant qu’Associé chez Turgot, il souhaite donner de l’ampleur au caractère entrepreneurial de la gestion. « Notre objectif de collecte s’accompagne d’une volonté de conquête du marché des CGP ».

Geoffroy Landoeuer est titulaire d'un master en « Economie, Monnaie et Finance » de l'Université Paris X Nanterre (2002). Il a également validé un mastère spécialisé « Techniques Financières » à l'Essec Business School (2006).

Patrick

Lesage
Responsable de l’ingénierie patrimoniale
Turgot Asset Management
Lire le portrait

49 ans, père de 3 enfants, Patrick est juriste de formation. Il commence par travailler dans le domaine de la finance chez BNP, mais son refus des contraintes et son goût du sur-mesure lui font quitter la banque pour rejoindre une société de gestion entrepreneuriale : Actis.

Il crée ensuite son propre Family Office et devient conseiller en gestion de patrimoine.

La proximité historique avec les équipes de TURGOT AM et l’envie de travailler avec ses équipe de gestion l’amène à rejoindre les effectifs de Turgot dès 2015. La proximité avec les clients, la personnalisation des rapports et ce rôle si personnel qu’il a auprès de ses clients, lui font comparer son métier à celui de psychologue.

En effet, selon lui, un conseiller doit savoir raisonner, conseiller mais surtout écouter un client.

Amin

Mebirouk
Service Gestion
Turgot Life
Service Clients
Turgot Wealth
Lire le portrait

La pierre angulaire de son parcours professionnel ? Le travail d’équipe. « J’apprends à travers l’autre. Je m’intéresse à son expérience et à son savoir-faire. Je pense qu’on peut dire que je suis d’un caractère très sociable », résume Amin Mebirouk avec un sourire chaleureux. « Une équipe soudée, c’est très important ! »

En 2015, Amin effectue un stage chez Turgot Capital. « Trois ans plus tard, le groupe m’a recontacté. Je m’intéressais aux assurances et à la gestion de patrimoine, j’y ai vu une opportunité professionnelle », se souvient-il. En août 2018, Amin rejoint le Service Gestion de Turgot Life et le Service Clients de Turgot Wealth.

Ces fonctions demandent un grand sens de l’écoute. « Quand un partenaire CGPI nous soumet une demande, il faut savoir comprendre et interpréter. Il y a toujours une solution à un problème, mais il faut frapper aux bonnes portes », assure Amin. D’un naturel observateur, il sait que son métier requiert d’être attentif aux détails.

Un rachat de fonds pour le compte du client final d’un CGP nécessite patience et rigueur. « Je suis quelqu’un de minutieux et de persévérant. Je suis multitâche, ce qui signifie que je m’adapte à toutes les situations. Il y a toujours quelque chose à tirer d’une négociation, et je tiens à sortir gagnant ! », précise Amin.

Stratège et diplomate, Amin tient à se montrer efficace dans le traitement de ses dossiers. La qualité des relations humaines joue donc un rôle crucial dans son travail. « Pendant mes études, j’ai développé un intérêt pour la finance et le trading. Je me tiens informé sur ce secteur, je suis quelqu’un d’ambitieux », indique-t-il.

En 2015, Amin Mebirouk obtient un M2 « Monnaie Banque Finance Assurance » (MBFA) à l’Université Paris II Panthéon Assas. En 2016, il valide un M2 « Management des risques financiers » à l’EEM. Puis en 2017, il devient titulaire d’un M2 « Organisations et éthique des affaires » à l’Université Paris V Descartes.

José

Perez
Responsable Middle Office
Turgot Asset Management
Lire le portrait

Polyvalence et efficacité, voilà deux qualités essentielles pour José Perez. « Je ne vois pas l’intérêt de multiplier les heures supplémentaires. L’efficacité pour moi, c’est la capacité à atteindre ses objectifs dans le temps imparti », affirme-t-il. Entre le front office et le back office, José a l’œil partout pour veiller au respect des procédures.

En octobre 2018, il rejoint Turgot Asset Management au poste de Responsable Middle Office. « Au bout de 10 ans d’expérience professionnelle, j’en avais assez des pyramides hiérarchiques. Dans une société à taille humaine comme Turgot, les relations sont plus concrètes. Comme ça, on sait où on va ! », se souvient-il.

Exigeant et méthodique dans son travail, José se révèle cependant patient et pédagogue avec ses collaborateurs les plus jeunes. « Une société de gestion entrepreneuriale constitue un environnement idéal pour apprendre. Dans notre entreprise, les stagiaires acquièrent très vite des compétences opérationnelles. »

En « une semaine maximum », José plonge ses élèves dans le grand bain. « Il n’y a qu’en pratiquant qu’ils peuvent progresser ». La dimension humaine n’est jamais très loin. Dans un métier qui consiste à « gérer les anomalies », il faut savoir échanger avec les organismes extérieurs, les dépositaires et les organismes de contrôle.

D’un naturel curieux et consciencieux, José se forme en permanence « pour être toujours au fait de l’évolution de l’entreprise ». Cet amateur de guitare et de course à pied met un point d’honneur à tenir la distance. « Chez Turgot AM, un poste équivaut à une responsabilité plutôt qu’à un statut. Je tiens à remplir la mienne ! »

José Perez est titulaire d’un BTS « Comptabilité-Gestion », obtenu en 1997 au Lycée l'initiative Paris XIX. Il détient également un DECF «Comptabilité et Finance», obtenu en 2000 à l’ACMP. Depuis 2019, il est certifié AMF.

Sonia

Raimbault
Responsable Comptable et Ressources Humaines
Turgot Capital
Lire le portrait

Voix douce et regard lumineux, Sonia Raimbault veille avec délicatesse au bien-être de ses collègues. Arrivée chez Turgot Capital en décembre 2013, elle occupe le poste de Responsable Comptable et Ressources Humaines. « J’aime que les gens se sentent bien au bureau. C’est important de créer un environnement bienveillant ».

Comptable de formation, Sonia assume des fonctions RH depuis 2017. « J’avais besoin d’évoluer, d’être de nouveau stimulée. Une petite structure comme Turgot Capital permet de cultiver sa polyvalence professionnelle, et de rester proche de ses collaborateurs. J’aime comprendre le fonctionnement des gens », explique-t-elle.

Honnête et directe, Sonia sait également se montrer diplomate. « Je suis assez transparente, mais je veille à ne pas me montrer psycho-rigide ». Côté ressources humaines, le traitement des dossiers requiert de la souplesse d’esprit. Sonia s’y consacre avec la ferme intention de rester fiable et équitable.

Son sens de l’écoute s’adosse à un esprit cartésien très aiguisé. « Je suis celle qui verse les commissions des CGP partenaires. Je dois donc contrôler, comprendre et analyser chaque dossier. Être prise en défaut n’est pas une option ». Très investie dans son travail, Sonia met un point d’honneur à toujours maîtriser la situation.

Son point fort ? Sa capacité à rebondir. « J’aime travailler dans l’urgence. Être constamment occupée m’oblige à me dépasser pour résoudre chaque difficulté ». Le besoin d’être efficace pousse Sonia à optimiser ses outils et ses heures de travail… Une manière de conserver du temps pour des relations humaines de qualité !

Sonia est diplômée d’un BTS « Comptabilité et Gestion », obtenu en 1995 au lycée Jean-Baptiste Poquelin à Saint-Germain-en-Laye. Elle est également titulaire d’un Diplôme d'études comptables et financières (DECF), obtenu en 1997 dans le même établissement.


Vanessa

Rodrigues
Responsable Relations Partenaires Sud Est & Paris IDF
Turgot Capital
Lire le portrait

« Je suis commerciale depuis toujours ». C’est ainsi que Vanessa résume 10 ans d’expérience professionnelle. Depuis février 2017, elle occupe le poste de Responsable Relations Partenaires Sud-Est & Paris IDF chez Turgot Capital. Tout est parti d’une rencontre avec Jean-Baptiste Lacoste, son fondateur. 

« Il m’a embarquée ! J’ai rencontré une personnalité d’entrepreneur qui m’a donné envie de travailler avec lui », sourit Vanessa. Négociatrice dans l’âme et de son propre aveu « très curieuse de nature », elle rejoint alors l’équipe commerciale pour développer la distribution des produits de la maison auprès des CGP.

Que ce soit au téléphone ou en rendez-vous présentiel, les relations humaines occupent une place centrale dans son activité. « Le commerce ne s’apprend pas à l’école, il se vit », explique Vanessa. C’est une discipline exigeante, qui demande une bonne dose de souplesse et de capacité d’adaptation.

Le principal objectif de Vanessa consiste à développer des relations partenaires pérennes. « Un client a déjà un besoin identifié auquel je dois répondre. Le partenaire en revanche, c’est moi qui vais le chercher. Nous travaillons ensemble, dans une logique BtoBtoC. J’ai plus de partenaires que de clients », précise-t-elle.

Chez Turgot, Vanessa s’inscrit dans la culture du résultat. La société permet à ses partenaires de donner accès à leurs clients à des produits à forte valeur ajoutée. « C’est une logique win-win », assure Vanessa. « Nous allons plus loin que simplement mettre à leur disposition nos différentes stratégies d’investissement, nous les aidons à développer leur entreprise et à assurer leur mission dans le parfait respect de la réglementation ».

Maxence

Schlenck
Responsable Communication
Turgot Capital
Lire le portrait

Chifaou

Tadjiddine
Responsable du Service Gestion
Turgot Life
Lire le portrait

« Je suis un peu la mémoire de l’équipe ! » Après 9 ans passés chez Turgot, Chifaou Tadjiddine occupe désormais le poste de Responsable du Service Gestion chez Turgot Life. « Quand j’ai rejoint l’entreprise, nous étions beaucoup moins nombreux. La quantité de travail à fournir était énorme, mais j’aime les défis », résume-t-elle.

Avec son sourire lumineux, Chifaou semble inépuisable. « Je n’ai aucun problème à travailler sous pression », reconnaît cette mère de quatre enfants. Très investie dans son métier, Chifaou y déploie persévérance et sens de l’écoute. « Nous sommes une équipe. L’humain tient une place primordiale dans le groupe. »

Chez Turgot Life, les clients CGP « sont aussi nos partenaires », rappelle Chifaou. Son travail consiste à comprendre la demande du CGP, avant de contacter la compagnie d’assurances pour faire aboutir le dossier. « Notre efficacité repose sur la rapidité de traitement de la demande et sur la qualité du suivi clientèle. »

Chifaou fait preuve d’un grand sens de l’organisation. « Il faut savoir gérer les priorités pour tenir les délais », dit-elle. Pour avoir gain de cause, elle montre une grande pugnacité. « Nous devons souvent rappeler les compagnies d’assurance pour débloquer un point, avant d’expliquer en détail la procédure aux CGP. »

Paradoxalement, la digitalisation des contrats a renforcé le besoin de contacts humains chez les clients CGP de Turgot Life. « Aujourd’hui, nous avons beaucoup d’informatique dans notre quotidien. Mais pour satisfaire pleinement un client, notre travail ne peut pas se résumer à appuyer sur un bouton », relève Chifaou.

En 2004, Chifaou Tadjiddine obtient une Maîtrise en « Economie et Gestion de l'entreprise » à l'université de Paris X Nanterre. En 2005, elle valide une Maîtrise « Monnaie et Finance » à l'université de Créteil Paris XII. En 2006, est diplômée d’un Master Spécialisé « Gestion des Patrimoines option Bancassurance » à l'ESG.

Vous aussi, donnez du sens à l'investissement

Nous rejoindre